Cher élève d’une certaine classe,

C’est avec les bras lourds et l’esprit chargé d’émotions que je suis allée déterrer hier soir mon sac de classe. J’avais espéré qu’une taupe ou autre larve d’hanneton grignoterait ta copie mais force est de constater qu’elle l’a trouvée aussi indigeste que moi. (suite…)

Article lu 14 fois