Dispense passagère

dispCher élève d’une certaine classe,

Je viens d’apprendre que tu n’étais pas là à mon cours alors que tu étais présent à tous les autres  de la journée.  J’avoue que la toute première fois où ça t’est arrivé, j’ai été vexée. Depuis j’ai arrêté de croire aux Bisounours et développé une parade pour mettre un terme à ton séchage ciblé. Aujourd’hui tu as décidé de ne pas faire le devoir ? Pa pè ! Puisque tu n’as pas donné ta lettre de démission dans les heures qui ont suivi, je sais que tu reviendras un jour ou l’autre. Deux conseils quand tu rentreras dans la salle : après t’être excusé valablement (« je n’ai pas trouvé la salle » ne fonctionne qu’au premier trimestre et ta grand-mère ne peut pas mourir 3 fois) et présenté ton carnet, ne me demande pas de te créer un devoir spécial ni même de respecter tes disponibilités ; tu composeras sous mes conditions et probablement à l’horaire que je t’aurais indiqué. Tu peux garder ton certificat médical à la carte ou le mot de tes parents où TU m’écris que tu te sentais mal. Etant de nature tenace, je suis allée jusqu’à ton cours suivant où je t’ai trouvé frais comme un gardon. Les réseaux sociaux sont aussi disponibles pour les profs aussi ( on parle!!! ) et je peux vérifier en temps réel, grâce à ma vision périphérique,  tes déplacements au lycée alors la prochaine fois, prends ton courage à deux mains et viens tenter ta chance. Notre charte prévoit que tu sois informé de toute évaluation sommative une semaine à l’avance ; note-le en rouge ou mieux encore configure une alarme sur ton smartphone  afin que ça ne se reproduise plus. Dans le cas contraire, j’appliquerai la sanction prévue à cet effet : zéro pointé et obligation de faire le devoir à mon bureau.  Tu te crois malin mais comme pour les imprimantes, c’est juste une impression.

Article lu 12 fois

Face-cussions

réactions

Laisse un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :