Reprise de tête

Cher élève d’une certaine classe,

C’est avec les bras lourds et l’esprit chargé d’émotions que je suis allée déterrer hier soir mon sac de classe. J’avais espéré qu’une taupe ou autre larve d’hanneton grignoterait ta copie mais force est de constater qu’elle l’a trouvée aussi indigeste que moi.

A 0h ce lundi, les vacances nous ont quittés, bousculant nos vies et nos habitudes (il pleure dans mon cœur comme il pleut à Fonds -Saint-Denis !). Plus de grasses matinées, d’orgies de séries, de sorties à la mer et surtout plus d’insouciance intellectuelle. Car, contrairement à certains de mes collègues, je mets un doigt d’honneur (tant pis pour le point) à ne pas travailler et à ne rien corriger. Le retour à la réalité est certes plus brutal pourtant c’est ainsi que je profite pleinement de mes congés.

Une fois installé confortablement sur ta chaise, ne prends pas cet air effrayé par ma mine de zombie et par les grands traits rouges qui maculent ta copie. Tu penses bien que m’étant couchée très tard pour corriger ton devoir, relever les notes et passer en revue tous les cours nécessaires à une longue journée de reprise, je suis d’une humeur de chien.

Ne m’en veux pas si j’éclate de rire à la question « Madame, on vous a manqué ?  » et si je te fusille du regard à ta remarque « Madame, je vous ai vu ». Comme expliquer dans la note précédente, la perte de mémoire est encore ta meilleure option.

J’ai supposé à ton teint halé et  à ta mine réjouie que tu avais passé de très bons moments toutefois comme tu le ferais du ponton de Grande Anse, jette toi immédiatement dans le travail. Dernière chose, pense à prendre rendez-vous chez un ophtalmo ; je ne sais pas combien d’heures tu as passé devant un petit écran pendant ces deux dernières semaines mais le nerf optique qui amène les idées lumineuses à ton cerveau a été, quand à lui, sérieusement endommagé.

Article lu 14 fois

Face-cussions

réactions

Laisse un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :