Tenue correcte exigée

Cher élève d’une certaine classe,

Concernant ta tenue, je pensais avoir tout vu mais je me rends compte encore une fois qu’après 10 ans de vie commune, tu as encore la capacité de me surprendre. Après avoir subi ta débauche vestimentaire pendant des années, j’avais accueilli avec bonheur l’arrivée de ton nouvel uniforme (Wé !) .

Finies la fâcheuse tendance que tu avais pris de dévoiler ton corps (poignées d’amour, grand abdominal, raie de fesses…) et les perturbations hormonales ;  que penser de ces demoiselles particulièrement gênées pour tracer une droite avec leurs deux mains tout en tirant sur leur morceau de jupe (elles ne l’ont pas fait deux fois). Le seul problème qui persiste est l’exposition partielle, voire totale de tes sous-vêtements.

J’imagine que tu as vu le message qui circule sur les réseaux sociaux pour expliquer l’affichage des dessous dans les prisons américaines et je t’assure que la chose qui devrait te pénétrer en ce moment c’est la connaissance.

Si je note une très nette amélioration pour le choix des matières et la décoration de ton boxer, ma rétine a toujours autant de mal avec ton choix de couleurs. J’avais pensé un temps que c’était pour coller au thème du carnaval mais tu t’entêtes encore à porter des couleurs flashy sous un pantalon qui manque cruellement de maintien. Je te conseille de profiter de la fête des pères pour bénéficier des dernières promotions en matière de ceinture, au pire de prendre de la ficelle car je ne supporterai pas un instant de plus ce grand déballage de textile.

Tu devrais arrêter de te considérer comme une bombe sexuelle, de considérer ta chaise comme une voiture piégée où tu ne peux pas poser ton royal popotin ; tu ne feras pas exploser ta côte avec dans un attentat à la pudeur.

Article lu 20 fois

Face-cussions

réactions

Laisse un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :