Juste pour rire

Cher élève d’une certaine classe,

 En ma qualité de professeur ayant roulé sa bosse voilà une bonne dizaine d’années, je me plaisais à penser que j’avais presque tout vu, tout entendu et  surtout tout vécu en matière de perles du BAC : un élève qui compose deux sujets d’histoire pour l’épreuve d’Histoire-Géo, un élève qui prend le sujet d’anglais LV2 alors qu’il était inscrit en LV1,  un élève qui ne va pas à une épreuve parce qu’il n’était pas préparé et qui espère, en Septembre, n’avoir que celle-ci à repasser. Bref, tous ces ratés ont été soigneusement répertoriés et sont énoncés avant chaque nouvelle session pour ne pas que d’autres candidats, tout aussi stressés, se loupent sévère.

Ce matin pourtant, tu m’as mise face à une situation totalement  inédite qu’il va falloir que je consigne ipso facto dans mon petit carnet rouge. Après avoir eu un début de « kakarel » en constatant que tu avais le maximum de points (76) à rattraper pour faire de toi un bachelier honorable, tu avais sué sang et eau pour finalement réussir l’exploit tant attendu.  Seulement, comme tu dois éprouver un certain plaisir dans l’adversité (Maso, vas !) , tu réalises aujourd’hui qu’il te manque la seule preuve tangible que tout ceci n’était pas un rêve : ta collante du bac !!! La situation aurait pu être risible si la date limite de dépôt des dossiers n’avait pas été le 25 et le précieux document disponible en magasin seulement à partir du 26. C’est que tu avais pris goût ( tes parents aussi)  à ce qu’on envoie tes bulletins par la poste, vous dispensant par la même occasion de vagues critiques et autres remontrances du corps en saignant.

Souffre que les centres d’examens soient fermés pour cause de vacances.  Frémis de ne pas pouvoir valider ton inscription avec la capture d’écran de ton ordinateur. Musicien à tes heures, je t’encourage à faire jouer tes relations et si tu as vraiment besoin d’un coup de main, tu peux toujours regarder au bout de tes bras.

Article lu 31 fois

Face-cussions

réactions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :