Cher élève d’une certaine classe,

Je suis vraiment confuse et désolée pour mon manque de professionnalisme. La confidence que tu nous as faite la semaine dernière sur ton petit surnom m’a quelque peu déstabilisée mais j’avoue qu’après une série éprouvante de tests et devoirs en tout genre, mes nerfs étaient un tantinet à fleur de peau et ma vigilance quasi nulle. Je comprends que tu ais été vexé par mon éclat de rire et je t’excuse presque, d’être parti précipitamment dès que la sonnerie a retenti. (suite…)

Article lu 25 fois