Cher élève d’une certaine classe,
Comme tu as pu le remarquer cette année, je n’ai pas vraiment eu le temps de t’écrire pour te donner le fond de ma pensée. Ce ne sont pas les sujets qui m’ont manqué; bien des fois j’ai voulu t’adresser un mot concernant ton attitude passive face au tableau (qui, comme Dieu, ne te répondra pas) ou te couper trois doigts quand tu as débarqué avec ton handspinner censé focalisé ton attention ( Youhou, regardez les autres, j’en ai un !!!) , sans parler de notre prise de bec mémorable où tu as nié sans ciller avoir utilisé ton portable alors que ta table était en face de mon bureau avec personne devant (Une fillonnade avant l’heure, quoi). (suite…)

Article lu 62 fois