Avec toute mon affection

Fun Kids GIF

Chers élèves d’une certaine classe,

J’ai toujours pensé que la classe exceptionnelle était le nouvel objectif de l’Education Nationale fixé pour ses agents les plus méritants qui préparaient des heures de formation et qui voulaient passer à la postérité avec une pension plus confortable. A quelques jours de la fin de l’année scolaire, je peux vous dire un secret : cette année, vous avez été ma classe préférée !

Les gens s’imaginent souvent qu’avoir une bonne classe, c’est avoir de très bons éléments qui font le travail exigé alors que selon mon expérience, ces  élèves se révèlent être individualistes, incapables de travailler en groupe (car les autres pourraient leur pomper leurs connaissances) ; ils n’aiment pas la critique et passent leur temps à essayer de prendre leur professeur à défaut. Seuls ceux à qui leurs parents ont insufflé un petit grain de folie arrivent à poser un pied sur Terre et à comprendre que la réussite scolaire n’est qu’UN de leurs objectifs dans la vie.

Ce qui m’a bluffé avec vous, c’est la bonne ambiance générale qui régnait , l’attention avec laquelle vous écoutiez les remarques que je faisais, les échanges pleins de sincérité où l’on se disait (presque) tout. Parmi les rôles qui étaient attribués, j’ai particulièrement kiffé les régulateurs du niveau sonore qui criaient à chaque fois que cela était nécessaire « TAISEZ-VOUS !!!!! La dame a besoin de parler ! », les assistants qui me tenaient le sac de classe et l’ordi, le temps pour moi de retrouver la clé de la salle et surtout le fan-club qui me complimentait sur ma coiffure, mes tenues vestimentaires ou sur ma pédagogie quand ils étaient en panne d’inspiration.

Même si vous n’arriviez pas toujours à bien appliquer les consignes, vous faisiez de votre mieux. Quand vous ratiez un devoir, vous ne me fustigiez pas en disant que c’était trop difficile mais vous réalisiez simplement que vous n’aviez pas assez travaillé…Et dire que c’est ça la norme !

Je n’ai pas été insensible aux petits mots et dessins qu’Eloïse mettait généralement à la fin de sa copie m’expliquant qu’elle avait vraiment fait de son mieux et qu’elle souhaitait être récompensée. Je n’oublierai jamais les corrections légendaires de Kéniv où il animait sa démonstration  d’explications très détaillées ponctuées tantôt de « Woooooooooooy ! » ou « TCHIIIIIIIP » dès que des camarades lui demandaient de se pousser pour recopier le tableau ou lui faisaient remarquer qu’il y avait une erreur dans son raisonnement.

Cette année avec vous a été une parenthèse enchantée dans ma carrière professionnelle où j’ai pu transmettre mon savoir à ceux d’entre vous qui étaient en demande, ceux qui ne l’étaient pas ayant eu la gentillesse de ne pas me le faire remarquer.

Article lu 62 fois

Face-cussions

réactions

Laisse un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :