Mission impossible : code MINIRE

Chère élève d’une certaine classe,

Permets-moi de te retranscrire ce message que j’ai reçu la semaine dernière et qui m’a laissée…perplexe. Quand tu l’auras lu, tu pourras laisser libre cours à tes émotions (ça tombe bien, je ne suis pas en face de toi !). Si toutefois, tu avais une réclamation à faire, je te prie de ne pas surcharger ma messagerie pour m’exprimer ton exaspération concernant ces décisions ; c’est en partie contre ces ukases que, l’année dernière, j’avais fait grève.

 Maintenant, si je me souviens bien, la cassette commençait comme ça :

« Votre mission, si toutefois vous l’acceptez, consiste à faire passer un examen appelé « bac » d’ici le mois de mars. Vous aurez 7 mois pour terminer deux programmes mais il est indispensable que vous prépariez régulièrement vos élèves avec des examens blancs. Chaque semaine, vous aurez un emploi du temps de 18h avec 2 heures sup’ obligatoires, 21h de préparation minimum pour l’animation de 7 classes. Vous veillerez à ce que personne ne soit à la ramasse et vous aurez, pour chaque parent, un suivi personnalisé.

Vous aurez des pauses appelées « petites vacances » pendant lesquelles vous devrez, cette fois-ci, prendre soin de votre famille en variant les repas et les activités. Ce seront les seuls moments où vous ferez une grasse matinée jusqu’à 7h, où vos gosses tomberont malades ou vous-même (de préférence la veille de la rentrée). Nouveauté : vous devrez aussi motiver vos troupes pour qu’ils reviennent bosser, par petit groupe, 3 ou 4h au lycée pour faire de la remédiation, sans jamais leur faire sentir que ça vous gave.

A la fin de cet entraînement, vous devrez leur donner goût à votre matière en illustrant vos cours d’exemples concrets d’utilisation dans la vie courante, leur annoncer qu’ils auront une épreuve de calcul mental de 20 minutes sans calculatrice et qu’ils devront retenir toutes les formules parce que la mémoire de cette dernière aura été bloquée.

Vous avez 48 heures pour me donner votre plan d’action et me retrouver mercredi en réunion pour recevoir vos prochaines instructions. Si vous ou l’un de nos agents étiez déprimé ou débordé, le Département d’État nierait avoir eu connaissance de vos avertissements. Bonne chance, Chabeen. »

Merci de transmettre cette missive à tes camarades (ça passe mieux quand ça vient d’une amie) et de ne pas organiser une retraite aux flambeaux devant chez moi pour demander réparation; prends la première à droite et continue de marcher, le Rectorat est situé bien plus haut.

Article lu 81 fois

Laisse un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :