Cher élève d’une certaine classe,

La première fois que je t’ai eu, il y a eu le son : tu étais caché dans le fond de la classe, assis à côté de ton camarade de collège en train de prendre la blague. Je ne sais pas pourquoi une idée m’a dit de te désigner comme délégué provisoire et j’entends alors ce qui aurait dû me mettre la puce à l’oreille : un fou rire général et un vague grognement d’approbation.

(suite…)

Article lu 74 fois